À propos

En quelques mots…

Il n’est pas évident de parler de soi lorsque son travail consiste à se fondre le plus possible dans le décor mais il est normal que vous sachiez à qui vous allez confier la tâche d’immortaliser quelques moments de bonheur en famille, en couple ou ce qui sera l’un des plus grand jour de votre vie.

Comme il faut bien débuter quelque part, débutons par le commencement… Je m'appelle Guillaume Arnoult, j'ai 34 ans et je suis photographe professionnel depuis 2010, photographe spécialisé dans le reportage humaniste, que cela soit le reportage de mariage ou le reportage de vie (séance famille). Je suis basé à Nantes mais je propose mes services partout en France et à l’étranger.

Issu du milieu cinématographique et audiovisuel (seule voie permettant d’assouvir mes deux passions : la musique et l’image, tous deux vecteurs d’émotions), la photographie a petit à petit pris le pas pour finir irrémédiablement par me rattraper au point d’occuper chaque seconde d’activité cérébrale. Il était temps de faire naître « un Moment de Pose », avec comme idée première de permettre à des personnes de profiter d’un petit moment de détente avec leurs proches et d’en garder de beaux souvenirs en images.

Regard sur mon métier

Il y a de mon point de vue deux conditions pour parvenir à capturer l'essence de ces petits moments et les deux raisons touchent à la sincérité.

La première, elle est simple : il faut aimer les gens, et les aimer sincèrement. Dit comme ça, cela peut paraître gnangnan mais cela reste le meilleur moyen d'avoir envie de les sublimer, j'en suis convaincu.

La seconde, c'est bien évidemment d'être passionné par son travail et de garder en tête que chaque image est un souvenir. Le temps passe vite, trop vite dans nos sociétés actuelles… Les moments avec ceux que l'on aime sont précieux et la photographie permet de les suspendre. Avec le temps, le regard que l'on porte sur ces souvenirs prend une toute autre dimension... J’en ai pris pleinement conscience lorsque la maladie d'Alzheimer a frappé mon père, maladie qui l'a totalement transformé, aussi bien cognitivement que physiquement. Je regrette de ne pas avoir plus d'images de nous deux, mon père ayant toujours préféré être derrière son moyen format Mamiya (les chats ne font pas des chiens ;)) plutôt que devant lorsque j'étais petit... J’ai fait depuis, beaucoup d'images de lui, de son quotidien. Il était important pour moi de figer tous ces moments, c’était mon pied de nez à la maladie. Quand je suis sur une séance famille avec des petits bouts, je ne peux m'empêcher de me projeter avec tendresse et de penser à ce que mes images représenteront dans trente, quarante ou cinquante ans aux yeux de ces enfants devenus adultes, parents peut être eux même... Souvenirs et photographies sont ce que nous recevons en héritage, c'est notre patrimoine. C'est pour cette raison que j'attache autant d'importance à capturer ces jolis moments entre vous, avec bienveillance et sensibilité, comme si ces moments étaient les miens. Cela demande sensibilité,  savoir-faire et expérience. C'est d'autant plus vrai sur un reportage mariage où les émotions sont à fleur de peau.

mon fil Instagram

MENU